Retour sur l’assemblée générale annuelle

Chèr(e)s membres et sympathisant(e)s du Réseau,

Comme vous le savez, le RQSV a tenu sa dernière assemblée générale annuelle le 6 mai dernier. Près d’une vingtaine de membres étaient présent(e)s et nous voulons vous en donner de (bonnes!) nouvelles sans plus tarder!

Ceci n’est pas un procès-verbal de l’assemblée, mais plutôt une invitation enthousiaste à re-fonder le Réseau sur des bases renouvelées. Car après un sympathique souper où, comme c’est toujours le cas dans les « potlucks », l’excellente bouffe préparée par chacun(e) aurait pu nourrir bien d’autres bouches (autre signe que la SV est créatrice de richesse!), c’est la question centrale que nous nous sommes posée : « Si le Réseau n’existait pas, est-ce que, dans le contexte de 2011 et compte tenu de ce que nous savons des 11 dernières années du RQSV, nous serions nous-mêmes intéressé(e)s à le fonder? »

Il ne s’agissait donc pas d’une question théorique mais d’un choix éminemment pratique : est-ce que ça vous tente, vous qui êtes autour de la table, de re-fonder un Réseau québécois pour la simplicité volontaire en mai 2011? En sachant tout ce que le Réseau a réussi de positif depuis 11 ans, toutes les difficultés et les échecs (relatifs) qu’il a aussi connus, les nouveaux mouvements apparentés qui sont nés depuis sa fondation (entre autres le Mouvement québécois pour une décroissance conviviale et le mouvement des Villes en transition), et l’état actuel du RQSV (finances, membership, conseil d’administration, permanence, etc.).

C’est pourquoi, après un rappel assez élaboré des principales réussites et échecs du Réseau, de même que de ses principales forces et faiblesses depuis sa création en avril 2000, la discussion s’est rapidement engagée sur la réponse des divers participant(e)s à la question posée. Et cette réponse a été étonnamment décisive et claire : à la presque unanimité, les membres disaient haut et fort qu’un Réseau québécois pour la simplicité volontaire était plus que jamais pertinent et, chose plus importante encore, qu’ils et elles avaient le goût de le remettre sur pied! En effet, plus de la moitié des membres présent(e)s se sont spontanément porté(e)s volontaires pour faire partie du comité provisoire chargé à la fois d’assurer le suivi du RQSV de manière intérimaire et de préparer une journée complète de travail, à la fin d’août 2011, pour jeter les bases concrètes de la relance du Réseau. Ironie du sort, le Réseau qui avait chaque année beaucoup de mal à combler les neuf postes du conseil d’administration (nous n’en avions trouvé que sept, en 2010) se retrouve avec un comité provisoire de relance de 10 volontaires!

C’est donc dans un enthousiasme qui contrastait avec la morosité et les craintes des deux seuls membres restants du conseil d’administration en commençant l’assemblée générale que celle-ci s’est terminée. Car tou(te)s les membres présent(e)s se sont entendu(e)s sur une chose : nous avons du plaisir à pratiquer la simplicité volontaire, nous avons du plaisir à nous retrouver avec d’autres personnes qui la pratiquent et nous avons bien l’intention d’avoir du plaisir à travailler pour relancer le RQSV. Nous n’essaierons donc plus de faire ce qu’il faudrait que le RQSV fasse en théorie dans l’idéal des choses. Mais nous ferons plutôt ce que chacun(e) de nous a le goût, l’énergie, la capacité et la disponibilité concrète de faire pour la simplicité volontaire et sa promotion. Nous aurons ainsi du plaisir à le faire et nous sommes confiantEs que ce plaisir sera contagieux.

« Stay tuned! », comme ils disent en anglais. Restez à l’écoute, venez faire un tour régulièrement sur le site internet du RQSV (ou mieux encore, abonnez-vous gratuitement pour être informé(e)s, par courriel, de toutes les nouveautés sur le site) et surveillez votre boîte de courriel. Nous vous donnerons des nouvelles au fur et à mesure de nos progrès.

Et en attendant, si la simplicité volontaire vous intéresse, vous avez plein de choses intéressantes à lire au cours de l’été qui vient :

  • le Carnet des simplicitaires (le blogue du RQSV) où vous trouvez de nouvelles entrées au moins une fois par semaine et parfois davantage, où vous pouvez vous-mêmes écrire ou commenter les documents mis en ligne (et où il est aussi possible de vous abonner gratuitement);
  • le tout récent livre « Nous, de la simplicité volontaire », édité par Diane Gariépy (responsable du bulletin Simpli-Cité depuis quelques années) et publié aux Éditions Écosociété, qui donne la parole aux simplicitaires sur la plupart des sujets qui nous intéressent (achetez-le au Réseau –15$– et contribuez au financement de celui-ci, ou faites-le acheter par votre bibliothèque –18$ plus taxe–);
  • la très intéressante étude que vient de publier le Simplicity Institute d’Australie (http://simplicityinstitute.org/pub/The-Voluntary-Simplicity-Movement.pdf, 22 pages, en anglais) qui analyse l’état actuel du mouvement pour la simplicité volontaire dans le monde à partir des premiers 1650 répondantEs d’un sondage international sur la question.

Le comité provisoire pour la relance du RQSV

Les commentaires sont fermés, mais les retroliens et les pings sont ouverts.