Des élèves du secondaire vivent la simplicité volontaire

Parce qu’ils ont envie de décrocher, parce qu’ils veulent se parler pour vrai, parce qu’ils désirent affiner leurs relations humaines, parce qu’ils doivent se concentrer sur les vraies valeurs… Voilà autant de raisons pour lesquelles un groupe d’élèves de l’école secondaire Paul-Arseneau de L’Assomption a décidé d’appliquer trois jours de simplicité volontaire à leur vie, du 20 au 22 mars, sans maquillage, sans cellulaire, sans ordinateur, sans télé. Mais en réalité, cela est beaucoup plus facile à dire qu’à faire!

Lire la suite de l’article de Valérie Houle dans l’Hebdo Rive-Nord

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire