3 réponses

  1. Dominique Boisvert
    Dominique Boisvert 30 novembre 2018 à 11:08 | | Répondre

    Bravo Marie-Michelle! C’est un exemple concret et personnel de ce que plusieurs d’entre nous (sinon une majorité d’entre nous) pourraient faire. En fixant la barre à 20% des retraités, l’objectif me semble à la fois atteignable et significatif: car nous savons qu’une minorité significative est généralement suffisante pour atteindre le «point de bascule» (le «tipping point») qui permet de généraliser des aspirations ou des comportements.

    Et je suis personnellement convaincu qu’un tel choix procure (au moins) autant de bonheur à ceux qui le font que toute la consommation qu’on nous propose (y compris les voyages autour du monde).

  2. Micheline Claing
    Micheline Claing 2 décembre 2018 à 08:52 | | Répondre

    Super Marie-Michelle! Je crois que 20% est réaliste. J’en connais plusieurs qui mettent leurs efforts dans ce sens. À 3 ans de ma retraite, je suis aussi en train de participer à la création d’une communauté intergénérationnelle qui pourra transférer ses connaissances à d’autres. Nous ferons du jardinage bio, du ressourcement, des ateliers sur la simplicité, la sobriété… Il faut des nouveaux modèles et nous devrons ensemble les inventer, innover, les créer dans un esprit de vie meilleure. Les personnes à la retraite ont du temps et ont aussi acquis des connaissances et une certaine sagesse. Bonne réussite à toutes nos initiatives !

  3. catherine bert
    catherine bert 2 décembre 2018 à 08:59 | | Répondre

    Bravo !

S.v.p. commenter sous votre vrai nom.

Laisser un commentaire